ENVIRONNEMENT

 

Port engagé

écogestes

posidonie

Téléchargement

Saint-Tropez,

un port engagé

Saint-Tropez est un décor fabuleux pour votre escale, un mélange harmonieux de mer azur et de nature luxuriante que nous avons le devoir de préserver.

La protection de l’environnement est un défi pour aujourd’hui mais également pour demain. C’est dans cet esprit que le port s’inscrit dans une démarche écoresponsable et pour laquelle chaque geste compte.

Services et équipements de la capitainerie

  • Service gratuit de pompage des eaux usées (système gravitaire et sous vide)
  • Points de collecte des déchets accessibles sur plusieurs zones du port pour le tri sélectif des ordures ménagères et un point propre pour le tri des déchets toxiques
  • Mise à disposition d’un véhicule pour récupérer les bidons d’huiles usagées.
  • Une zone dédiée pour le carénage des navires dans la zone technique.
  • Entretien du port quotidien par l’équipe de la capitainerie sur les quais et sur l’eau (pilotage du Jellyfishbot).
  • Mise en place d’un point de sécurité environnementale (au niveau de la station du phare vert) pour faciliter les interventions contre les pollutions.

Nos démarches pour un port engagé et plus responsable

pour nous, pour vous, pour demain!

PORT ENGAGE

Réalisation de l’étude diagnostic environnemental. Un programme d’action est établi et les premières démarches sont lancées.

Personnel

Formation du personnel: Chaque année, des agents portuaires sont formés sur le plan théorique et pratique de la démarche « Ports Propres ».

Equipements

Acquisition et installation de nouveaux équipements pour lutter contre les pollutions chroniques:

  • Le Glutton
  • Le Jellyfishbot
  • Stations de pompage des eaux usées installées sur toutes les zones du port.
  • Point de Collecte pour trier les ordures ménagères et le Point Propre pour trier les déchets toxiques
Communication

Un plan de communication et de sensibilisation des plaisanciers est mis en place à travers divers supports par le Port, la ville et la Communauté des Communes du Golfe de Saint-Tropez.

Infrastructures

Réaménagement des infrastructures:

  • 2020 : Mise en place d’une signalisation autour de la protection de l’environnement
  • 2019-2020 : Rénovation de la zone technique (aire de carénage et point propre) et réalisation d’une aire de dépotage conforme aux normes en vigueur.
  • 2017 : travaux sur la zone technique du Pilon :  création d’une aire de carénage, une aire de dépotage et installation d’ouvrages hydrauliques et de traitement qui récupèrent liquides et déchets issus des travaux de carénage.
Pollution

Mise en place de moyens pour lutter contre les pollutions accidentelles : Point de sécurité environnementale situé sur la jetée du phare vert. Ce kit anti-pollution permet de limiter les conséquences des fluides polluants dans les eaux du port. Le caisson contient buvards et poubelle pour les déchets souillés.

écogestes en mer et à terre

5 écogestes à appliquer en mer

1 - Économisez l’eau et l’électricité :

Equipez-vous d’un pistolet d’eau à arrêt automatique et débranchez votre alimentation électrique en cas d’absence pour mieux contrôler votre consommation d’eau et d’électricité. Utilisez les sanitaires du port, ouverts 24h/24h (un code d’accès vous sera remis à l’accueil) et reliés à un système d’assainissement collectif.

2 - Utilisez des produits naturels et biodégradables :

Plusieurs enseignes proposent aujourd’hui des produits d’entretien mais également des produits d’hygiène naturels et biodégradables qui sont moins nocifs pour l’environnement.

3 - Triez et collectez vos déchets:

Utilisez les containers de tri disposés à cet effet sur les quais. Un point de collecte pour déchets volumineux (situé au niveau de l’embarcadère) et un point propre pour déchets toxiques (situé dans la zone technique) sont à votre disposition. Plan des traitements des déchets.

4- Vidangez votre navire:

Un service de pompage des eaux usées gratuit est disponible sur demande auprès de la capitainerie. Tous rejets et dégazages dans les eaux du port sont interdits.

5 - Entretenez votre navire:

Un navire entretenu régulièrement pollue moins, il est conseillé d’effectuer une révision annuellement. 

Pour les travaux de maintenance de votre navire, utilisez uniquement les zones autorisées. La zone technique dispose d’une aire de carénage équipée d’un bac de récupération des résidus de carénage, deux citernes pour les huiles de vidanges et d’un point propre

4 écogestes à appliquer en mer

Informez-vous grâce aux différents supports et relais d’information à la capitainerie, en ligne et sur les applications pour Smartphone.

Guide des écogestes en mer du Ministère de la Transition écologique et solidaire.

Service de collecte des déchets pour les bateaux au mouillage

Choisissez votre zone de mouillage en fonction des fonds marins. Mouillez sur une zone sableuse (zone plus claire) pour éviter les herbiers. Prévoyez une longueur de chaîne suffisante et relevez l’ancre à l’aplomb du bateau pour éviter le « labourage » du fond marin. 

Ne jetez rien en mer, maintenez vos déchets à bord jusqu’à votre arrivée au port pour les trier et jeter dans les containers prévus à cet effet.

Les Caulerpes (taxifolia et racemosa) sont invasives. Il convient de ne pas les disséminer avec l’ancre, de n’en rejeter aucun fragment dans l’eau et de les déclarer si vous les voyez.

 

POSIDONIE

Crédits photos ©Rémy Dubas ECOCEAN

L’écosystème pivot de la mer Méditerranée.

On rencontre les herbiers de posidonies le long du littoral entre 0 et 40m de fond. Espèce protégée depuis 1988, elle constitue une forêt marine qui joue un rôle important dans l’écosystème. Elle sert d’habitat à de nombreuses espèces animales et végétales, produit de l’oxygène et aide à protéger le littoral de l’érosion.

Cette espèce est menacée par les actions de la plaisance: les rejets d’eaux usées en mer, le labourage des fonds avec l’ancre, les pollutions…

Plusieurs projets et missions sont aujourd’hui menés par des organismes mais le danger est toujours présent. Soyez un plaisancier informé et responsable, appliquez les écogestes.

Charte Pelagos : un engagement fort en faveur de la protection maritime

Le 31 mai 2011, Vincent Morisse, Maire de Sainte-Maxime, accueillait les communes de Saint-Raphaël, Saint-Tropez et la Croix-Valmer afin de signer la Charte de partenariat Pelagos avec le Préfet maritime. Les quatre villes se sont ainsi engagées à la préservation des mammifères marins en Méditerranée. Entré en vigueur le 21 février 2002, le Sanctuaire Pelagos (signifiant « haute mer » en grec) est né d’une volonté commune et d’un processus de concertation entre la France, l’Italie et la Principauté de Monaco. Objectif : protéger les mammifères marins (baleines, dauphins, cachalots…) contre les perturbations causées par les activités humaines sur la partie maritime du bassin corso-liguro-provençal, qui représente 87500 km2 conciliantainsi un développement harmonieux des activités socio-économiques avec la protection des habitats et des espèces.

En présence de Yann Tainguy, vice-amiral d’escadre et Préfet maritime de la Méditerranée, Vincent Morisse, Maire de Sainte-Maxime a mentionné qu’il « était naturel que la commune de Sainte-Maxime participe à ce formidable projet dans la mesure où l’idée du partenariat avec les collectivités locales est née ici en 2008 ». Une démarche environnementale suivie par les communes de Saint-Tropez, La Croix-Valmer et Saint-Raphaël. « Il est de notre devoir de veiller à la pérennité et à la préservation des espèces marines que recèle notre Mare Nostrum » s’est exprimé Jean-Pierre Tuveri, Maire de Saint-Tropez. Pour François Gimmig, Maire de la Croix-Valmer, « le contact magique entre l’homme et la Méditerranée doit être conservé ». Enfin, Christian Decugis, Maire-adjoint de Saint-Raphaël délégué à l’environnement appuyait « une démarche environnementale forte en faveur de la mer ». Afin de traiter les problématiques concernées, de nombreux groupes de travail seront créés avec les représentants des services de l’Etat, les collectivités territoriales et les professionnels du tourisme, de la pêche et du monde scientifique. Ils viseront à impliquer les villes riveraines dans des projets communs en s’appuyant sur la promotion du Sanctuaire comme moteur de développement et d’animation. Une initiative forte pour notre environnement maritime et les espèces qui en font la richesse.